AFRIQUE BERCEAU DE L'HUMANITE ET DES MATHEMATIQUES

SOIXANTENAIRE DU LYCÉE JOSS DE DOUALA 1954 – 2014

CONFÉRENCE DU 19 FÉVRIER 2014

LIEU : GYMNASE DU LYCÉE

CONFÉRENCIER : DR JEAN PAUL MBELEK, Astrophysicien à l’Université Pierre et Marie Curie,  Paris VI

THÈME : AFRIQUE, BERCEAU DE L’HUMANITÉ ET DES MATHÉMATIQUES

PÉRIODE: 15H – 18H30

MODÉRATEUR: KOM BERNARD


SUPERVISION GÉNÉRALE: NJOH MBONGUE Louison, Proviseur


Ci – dessous quelques idées fondamentales    émises par le Dr Jean Paul MBELEK, au cours de ladite conférence :

<< L’Homme est né en Afrique seulement, en Afrique de l’Est. >>                                                                                                 << CHEIKH ANTA DIOP fut le premier à déclarer l’origine africaine et mono-génétique de l’humanité. >>                          << La plus ancienne Métallurgie du fer a été trouvé au Cameroun en l’an – 2300. >>                                                            << Il ne pouvait en être autrement. Le premier Homme est né en Afrique, en zone tropicale de l’Afrique de l’Est, et il était Noir. >>                                                                                                                                                                                      <<Les crânes les plus anciens en dehors de l’Afrique ont été trouvés dans les caves d’Israël. >>   
<<L’Homme a vécu en Afrique pendant plus de cent mille (100 000) ans sans en sortir, car il était dans de bonnes conditions vitales. >>                                                                                                                                                                   <<L’Homme arrive en Amérique en passant par le détroit de Béring, de l’Afrique vers l’Amérique du sud. >>                      << L’Homme né en Afrique n’était pas nu, il était habillé. Quand l’Homme sort de l’Afrique, il a déjà les possibilités de faire des habits. Ces habits ce n’était pas des peaux de bêtes et cela a été scientifiquement prouvé. C’est en raison de cet habillement qu’il pouvait se permettre d’aller explorer les pays froids dont l’Europe. >>       
<< Les premiers tracés de Géométrie faits par l’homme datent de soixante quinze mille (75 000) ans. C’était des lignes parallèles, qu’on a découvert en Afrique du Sud. >>                                                                                                             <<L’écrivain Français Lafontaine, pour ses contes, s’est inspiré des contes de l’Africain ESOPE. >>                                    <<Je suis jusqu’alors le seul Astrophysicien Camerounais. Je suis un expert dans mon domaine. Je vous invite, chers jeunes, à faire mieux que moi dans l’avenir. >>                                                                                                                                    << On a trouvé à la frontière Afrique du Sud/Swaziland un os (péroné) de babouin comportant des marques régulières, preuve de la maitrise du comptage en Mathématiques. >>  
<< Dans la région des grands lacs, à la frontière R.D.C. / Ouganda, il y a le village ISHANGO au Congo, à quinze (15) km de l’équateur. >>                                                                                                                                                                                          << Il y a des répliques de l’os d’ISHANGO partout en Europe, pour encourager, de diverses manières, les jeunes à la Recherche scientifique. >>                                                                                                                                                                   << Les deux os d’ISHANGO sont exposés à l’Institut Royal des Beaux Arts à Bruxelles en Belgique, au premier étage, face au Parlement Européen. Le premier os a dix (10) cm de la base au sommet. J’ai travaillé là-dessus, je connais tous les experts sur la question. Le sujet, je le connais bien, je ne fais pas seulement de l’Astrophysique. J’ai touché les deux os d’ISHANGO dans mes mains, et j’ai mes publications sur la question. >>
<< La Science en générale est né en Afrique. Trouver des vestiges qui datent de soixante quinze mille (75 000) ans, de trente sept mille (37 000) ans, puis de vingt cinq mille (25 000) ans (pour les deux os), cela attestent progressivement de la maitrise des Mathématiques à cette époque. >>
 << Les rapports et proportions, les notions d’extrêmes et de moyens, en Mathématiques, se dégagent de l’os d’ISHANGO. L’Homme d’ISHANGO connaît bien le zéro qui n’était pas le vide. Donc le zéro n’a pas été inventé par les Indiens. Dans l’os d’ISHANGO il y a aussi les Nombres Premiers, il y a une logique numérique qui est respectée. Des triangles isocèles et des symétries de nombres y apparaissent également. >>                                                                       << C’est les Pêcheurs qui ont inventé les Mathématiques et pas les Agriculteurs. >>                                                                 << Si on prend l’espèce humaine comme une entité globale, il n’y a pas de secret. >>                                                              << Les pointes de harpon, simple barbelure et double barbelure, ont existé. Les artéfacts d’ISHANGO ont été découverts dans une décharge, atelier où les pêcheurs fabriquaient des harpons pour exporter. Les Maths sont nées des Pêcheurs et par le jeu. >>
<< La cosmogonie égyptienne est quasi-mathématique et on y trouve les Axiomes de PEANO. >>                                      << Il n’y a pas de raison qu’il y ait de l’échec en Maths au niveau élémentaire où toutes les notions peuvent être visualisées. >>                                                                                                                                                                                        << L’Égyptien ancien avait deux symboles différents, l’un pour le zéro et l’autre pour le vide. Les Égyptiens anciens ont inventé la notion de mesure en Mathématique, pas les Mathématiques. Ils ont aussi le mérite d’avoir rendu la Mathématique utile à la gestion de la vie. Ils ont inventé le dé, la mesure de l’âme au tribunal d’Osiris. >>                      << PYTHAGORE a étudié pendant vingt deux (22) ans en Égypte. THALES n’était pas Grec, mais Phénicien. >>
<< Je rends hommage à MUHAMMAD AL – FULLANI AL – KISNAWI qui était le véritable inventeur de la Théorie des Groupes que l’on attribue à ÉVARISTE GALOIS. Voici quelques unes de ses tablettes mathématiques. Il était Peul, originaire d’un État Houssa guerrier du Nigeria. >>                                                                                                                         << Nous devons créer nos entreprises, et exploiter par nous-mêmes nos matières premières du sous-sol. >>              << A la bibliothèque du congrès américain il y a une phrase de MUHAMMAD AL – FULLANI. >>
<< En Grèce, l’art a commencé avec l’imitation servile des arts égyptiens. Sans la civilisation égyptienne, la Grèce n’aurait jamais probablement rien fait de bon. C’est ma véritable profession de foi. >>                                                         << Les Grecs sont apparentés aux wolofs (Sénégal), aux Bambaras (Mali), aux Éthiopiens, et à aucun des peuples Européens. >>                                                                                                                                                                                            << La pensée symbolique est née en Afrique. >>                                                                                                                           << Le SHATY et le DEBEN peuvent désigner des monnaies. >>

INTERVENTION DE M Jean Perrial NYODOG
  

 << Je suis le Directeur Général de l’Entreprise camerounaise TRADEX. Je suis sorti du lycée JOSS en mil neuf cent soixante neuf (1969), titulaire d’un Baccalauréat série C. TRADEX est l’une des Entreprises Nationales les plus en vue dans le domaine des hydrocarbures, à côté des Entreprises étrangères. >> L’homme a ensuite poursuivi son propos en réexpliquant aux jeunes élèves présents les analyses du Dr MBELEK, le conférencier, pour finir en les invitant à suivre le parcours modèle de ce dernier.

PHASE DE QUESTIONS – RÉPONSES
    

Répondant enfin aux diverses questions à lui posées, tour à tour, par les élèves Agnès, Serval, Pascal, puis les Professeurs M ESSOMBA et Mme ININACK, le Conférencier a eu les analyses suivantes :
<< Beaucoup de choses de la vie courante viennent de l’Astrophysique. >>                                                                           << Un jour tous les Prix Nobels seront des Noirs. >>                                                                                                                      << L’Astronomie repose sur ce que l’œil humain peut voir, tandis que l’Astrophysique est de l’Astronomie prolongée. >>                                                                                                                                                                                                              << L’Afrique est l’aînée de l’humanité. Nous, Africains, sommes le stock génétique de l’humanité. La richesse génétique c’est l’Afrique. Il y a plus de différence entre deux Africains qu’entre deux Européens. >>                                    << Mes travaux de recherches sont mondialement connus. L’Astrophysique est un domaine où l’Afrique peut aisément coopérer avec l’Occident, avec ses petits moyens. >>                                                                                                                  << Aux pôles, il y a six (6) mois de jours et six (6) mois de nuits. >>                                                                                          << Un Blanc ne peut pas devenir Noir, mais l’inverse est possible. >>

MOT DE CLÔTURE DE Mr LE PROVISEUR
     

Il a commencé par dire tous ses remerciements au Conférencier M Jean Paul MBELEK, qui humblement a bien voulu faire le voyage Paris-Douala afin de rehausser de sa présence l’image du soixantenaire du Lycée JOSS de Douala. Il a également remercié tous les autres panélistes pour leurs contributions multiples, et bien particulièrement celle de M Jean Perrial NYODOG dont l’étendue des responsabilités n’est plus à démontrer. Il a enfin encouragé les élèves et Professeurs présents, à soutenir ainsi continuellement les activités prévues, pour un meilleur soixantenaire. Puis, il a clos les débats.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site