VOYANCE ET VERITE

Par KOM Bernard

Chercheur Indépendant à Douala-Cameroun.

Juillet 2012

 

Quoique beaucoup de personnes choisissent de ne pas trop en faire souvent allusion, la pratique de la voyance est un phénomène social bien existant. Chacun la vit à sa manière, selon sa culture, son niveau de vie, son niveau intellectuel, ou même son milieu géographique. Et, une remarque quasi-générale qui se dégage des appréhensions des uns et des autres à l'égard du phénomène, c'est d'entendre tout le temps des gens qualifier les voyants de menteurs et d'escrocs de la pire espèce. 

          

           Cette perception des choses qui est un point de vue libre et suffisamment répandue en société, à bien y réfléchir, est loin d'être la suite d'une analyse crédible, c'est à dire le fruit d'un brassage objectif d'opinions diverses. Plutôt même, la tendance est à penser qu'il s'agirait d'une attitude simplement sophiste.

          Même s'il est vrai que beaucoup de personnes ont plus ou moins été victimes de mensonges ou d’escroqueries auprès de voyants, cela risque de ne plus être un argument suffisant pour noircir l'image de ce corps de métier qui a son côté noble, et que le présent article espère dégager dans une certaine mesure, afin de lever quelques conceptions erronées et communément partagées.

          Un voyant est un humain, et de ce fait, peut se tromper, car l'homme et notre plan physique lourd sont essentiellement imparfaits. La perfection n'est pas de ce monde a-t-on coutume de dire. Le voyant peut faire une erreur d'audition (cas de clairaudience), ou de lecture (pour un voyant qui 'verrait' par des images), ou d’interprétation de l'information qui lui est communiqué par un moyen ou l'autre, depuis les plans supérieurs.

          Un voyant doit se tromper même s'il a le souci de la plus grande honnêteté, car seul Dieu ne se trompe pas. Si un voyant ne se trompait jamais, il pourrait finir par se prendre pour Dieu lui-même. Il ferait la pluie et le beau temps dans ce monde. Chaque être humain se limiterait à son '' Oui '' ou à son '' Non '', pour entreprendre ou ne pas entreprendre quelque chose dans la vie. Et la vie pourrait ne plus avoir de sens. Il faut probablement qu'il se trompe souvent pour se rappeler que le Grand Maître est Dieu et qu'il Lui doit adoration tous les jours. Ceci a été aussi vérifiée même pour des '' Prophètes '' parlant au nom de Dieu, eh oui.

          Donc, un voyant ne dit pas toujours délibérément des mensonges. Il peut s'être trompé malgré lui, et cela demande de l'indulgence quand on lui porte un jugement. De plus, cet état de fait ne doit pas suffire à le mépriser, car il vous aidera notoirement un autre jour. S’attendre à cent pour cent de vérité lorsque l'on va consulter un voyant c'est commettre la maladresse ou même l'ignorance d'exiger la perfection à un humain. De même, lorsqu' on achète un médicament pharmaceutique et qu'il est inefficace, même à plusieurs occasions, l'on ne décide pas de ne plus jamais aller en pharmacie, n'est-ce pas ? Ce qu'on peut être tenté d'apprécier chez un voyant, c'est son taux de vérité, sa disponibilité ou la profondeur de sa voyance.

          D’un autre côté, le diagnostic du voyant est souvent très dépendant de l’aura du malade en présence. Par exemple, un malade en proie à des coutumes (disharmonie spirituelle entre l’être humain et ses racines) aura parfois la malchance d’être désigné coupable parmi un groupe de personnes suspectées. En fait, ces coutumes non faites ou que l’on refuse souvent de faire par orgueil intellectuel, déjouent ainsi le voyant. Ce dernier ment alors, malgré lui, à moins qu’il soit un voyant déjà relativement chevronné. Dans le même ordre d’idées, les coutumes non faites au préalable, contribue à invalider tout blindage spirituel qu’on ferait à un malade. En fait, un praticien peut-il réussir à soigner un descendant sans l’onction de ses ascendants ? Peu sûr, n’est-ce pas ?

          Aussi, si un individu s'amusait à faire le voyant juste pour escroquer les autres, sans possession d’un réel pouvoir, il exposerait ainsi fortement sa vie au danger. Et comment? En fait, les voyants sont tout le temps l'objet de tentations diverses, tant de la part des personnes ordinaires que des sorciers et vampires qui ne voient en eux que des antidotes à détruire par tous les moyens. Ainsi donc, l'on réalise qu'il est difficile de jouer aux apprentis sorciers, au point de se créer un cabinet public de consultation.

        D'un autre côté, de la même manière qu'un commerçant détaillant est souvent tenté d'élever les prix (pas toujours affichés) à l'approche d'un client fortuné, un voyant peut ressentir de la faiblesse devant un malade financièrement bien portant. Ce n'est pas nécessairement de la malhonnêteté, mais plutôt le même esprit de pauvreté qui amène les populations du tiers-monde à écouler même consciemment des marchandises de mauvaise qualité. En Occident en général ou dans les familles relativement aisées, si un morceau d'aliment tombe par terre, l'on ne le ramasse pas et l'on se sert un autre, règles d'hygiènes obligent, tandis que dans le tiers monde, l'on le nettoie et le recycle, conditions de vie obligent. Si un voyant (pauvre) extrapole un peu dans ses visions du fait de votre bien être matériel, comme la pauvre jeune fille que séduit l'argent, lui en voudriez-vous vraiment? Seul un individu pauvre, de grande foi et sage, saurait ainsi résister à de telles tentations, non ?

         Si tous les voyants étaient simplement des menteurs, comme beaucoup de gens le disent et que de nombreux artistes le chantent, ils ne seraient pas à mesure de choisir à chaque fois la même possibilité parmi plusieurs qui leurs sont présentées à différents moments. C'est le cas par exemple du choix d'un même coupable dans un ensemble de noms de personnes, enroulés chacun dans un bout de papier, et soumis à leurs attentions.

         Parmi les personnes pour qui 'voyant' est synonyme de 'menteur', il y a ceux qui véhiculent avec acharnement ce point de vue, soit par fanatisme religieux, soit du fait qu'elles sont sorcières ou vampires, soit du fait qu'elles appartiennent à quelques cercles ésotériques sataniques. Ces derniers sont donc comme des voleurs qui crient 'au voleur' contre autrui, afin de détourner l’attention des autres contre eux-mêmes. C’est de la pure manipulation.

          D'autres personnes encore traitent les voyants de menteurs, par simple mimétisme, car cela peut rendre snob dans certains milieux. C'est  autant que tous les hommes quasiment diront, dans une interview par exemple, aimer les femmes " taillées", même lorsqu'ils sortent tous les jours nuitamment pour saisir les "grosses". Ce n’est pas parce que des gens traitent les voyants de menteurs qu’ils n’y vont pas en consultation, même discrètement. C’est simplement de l’hypocrisie humaine.

          Enfin, toujours au regard de la présente analyse, l’on peut traiter une voyance de mensonge, sur le champ, et qu’elle se révèle véridique des années plutard. Bien sûr, cela n’exclut pas inversement que dans d’autres contextes, la conviction d’un malade puisse l’emporter à la longue sur la prédiction d’un voyant.

          Finalement, malgré cette diversité d’appréhensions à l’égard de la voyance, seul le voyant sait en réalité qui lui rend visite, de jour comme de nuit. Le présent article a pour objectif de restaurer à la voyance son côté véridique qui existe bien, et qu'une tendance mondaine, de nos jours, essaye de phagocyter par l'esprit de mensonge. Afin que de nombreux innocents cessent de vivre comme des 'aveugles', cette réflexion fait ainsi suite à une précédente " De la nature du don de voyance" qu'il conviendrait de lire au préalable.                 

L’issue du combat contre le satanisme croissant dans ce monde, lequel satanisme hypothèque la jeunesse et donc l’avenir des peuples, sera ce que l’homme en fera. Autant l’on a souvent un médecin ou un avocat de famille, autant il serait temps de s’attacher les services d’un voyant de famille, si tel n’est pas déjà le cas. Peut-on rester indifférent face aux risques de voir nos jeunes diplômés contraints de s’enrôler dans des cercles sataniques, au nom d’un emploi ? Non, n’est-ce pas ?

 

          

Afrique Voyance Vérité Mensonge Argent Charlatan Faux Vrai

Commentaires (1)
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site