L'ANCESTRALITE AFRICAINE EST PLUS PUISSANTE QUE LE CHRISTIANISME

Monsieur l’Abbé : Pour atteindre Dieu, les pratiques ancestrales africaines sont plus efficaces que celles du christianisme, car plus simples et plus rapides! »: Mgr Jean Pierre Youdjeu

Envoyer Imprimer PDF

 Cher Monsieur l’Abbé, réagissant à ma « Lettre ouverte aux chrétiens Bamiléké », dont la question de fond reposait sur le tribalisme d’un confrère du Sacré Collège des Evêques du Monde, contre toute une région à laquelle j’appartiens en tant que Bamiléké, vous vous êtes résolu d’occulter la vraie question pour vous attaquer à la religion de nos ancêtres et à moi-même. Voici votre réaction : « Mon cher soi-disant archevêque des gâteaux, on ne commande pas la foi des personnes. Une simple culture aurait suffit pour vous le faire comprendre. Si tu aimes la religion de tes parents pourquoi es-tu donc gallican ou bien c'est une religion des bamiléké. C'est triste que vous aussi vous ne dépassez pas le bout de votre nez. Ps Je suis prêtre du diocèse de Bafoussam et je ne tolère ce type de propos ni de mon évêque, ni de personne, à moindre raison de vous. »

          Comme pour dire qu’il n’y a que le christianisme qui puisse contribuer au salut des âmes ;  et aussi comme pour dire que nos ancêtres, qui sont morts longtemps avant l’arrivée et la pénétration des armes à feu cachées sous la soutane et la Bible du Colon, dont vous continuez honteusement de servir les intérêts, n’iront jamais au ciel.

            Vous avez vu juste. Je dirais volontiers que c’est l’Esprit Saint qui vous a inspiré de me donner le titre « d’Archevêque des gâteaux » ! Ce que je ne réfute pas. Bien au contraire, je suis très fier de l’être ; puisqu’avec bonheur et délectation, je sers ce gros gâteau (Le succulent ‘’poum’sèh’’, ou gâteau de maïs) à mes ancêtres.

Archevêque de l’Eglise Catholique Gallican Apostolique du Cameroun, par la volonté de mes ancêtres, je vous rappelle que nous nous distinguons de l’Eglise Catholique Romaine Apostolique par le refus et le rejet du dogme de l’infaillibilité du Pape et du Célibat des prêtres depuis le Concile Vatican I en 1870. Nous sommes essentiellement tolérants !

L’église Gallicane  est indépendante et ne reçoit des ordres d’aucune autre église. Je peux comprendre votre révolte contre la religion de nos ancêtres et je respecte d’ailleurs votre point de vue, qui est celui de tout bon prêtre moulé  et formaté dans ces écoles dogmatiques que nous déplorons tous les jours. Si vous continuez ainsi de voir les choses, votre sort est à plaindre ; d’autant plus que ceux de vos patrons qui sont mes collègues, avec qui nous avons eu l’habitude d’échanger sur ces questions, pensent exactement comme moi. Mais pour des raisons évidentes, ne peuvent pas s’afficher publiquement. D’ailleurs ils m’encouragent et me respectent pour ce double privilège que j’ai de pouvoir célébrer l’eucharistie pour mes chrétiens, et de pouvoir aussi partager le gâteau de maïs à l’huile rouge et au sel avec mes ancêtres. Ce gâteau qui vous a nourri, et que vous rejetez dédaigneusement. Par aliénation…

Révérend André Marie KENGNE vous me semblez être un jeune prêtre fougueux et enthousiaste, comme la plupart des jeunes qui ignorent la longueur du chemin. La sagesse populaire dit : « Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait. » Ordonné  il y a 15 ans à peine, en Août 1997, vous avez encore un très long chemin à parcourir. Et surtout beaucoup de leçons à apprendre. En tant qu’initié je suis disposé à partager ce gâteau de la connaissance ancestrale africaine avec vous. Comme je le fais avec nombre de nos compatriotes qui, après avoir embrassé aveuglement et moutonnièrement les dieux d’autrui, ont le courage désormais, soit volontairement, soit contraints et forcés, de revenir vers cet immense puits de sagesse. Je suis disposé, disais-je à vous amener avec moi, visiter toutes les cathédrales et basiliques naturelles qui sont autour de vous, ici dans votre propre diocèse de Bafoussam. Ces lieux de puissance, les Bamiléké les ont reçus et hérités, comme un don divin, depuis le récit de la création du monde en 06 jours.

Malgré mon indignité, je suis parvenu au grade « d’archevêque des gâteaux » dans l’église des blancs et par la volonté de mes ancêtres. Vous y cherchez encore votre voie. Cette ascension, à un très jeune âge, m’a permis de comprendre de l’intérieur et de débusquer l’hypocrisie et le mensonge qui y sont pratiqués de façon folklorique. J’ai pu comprendre que dans cette affaire, il y a une grande manipulation des esprits des pauvres africains, par des nouveaux esclaves des maisons spirituelles, au profit de ceux qui ne servent pas les intérêts des africains.

En tant qu’Archevêque « des gâteaux », le bon ‘’poum’sèh’’ de chez nous, j’ai pu savoir qu’il vous faut célébrer 32 messes votives des anges, et de façon ininterrompue, pour bénéficier de la grâce ou de la réponse, et/ou de la résolution d’un problème. Or il suffit d’un simple passage, un et un seul, dans un lieu sacré traditionnel pour les avoir. Les choses sont directes et rapides avec nos ancêtres.

Oui j’ai compris que chaque repas partagé sous forme de gâteau, notre bon vieux ‘’poum’sèh’’, ou d’holocauste dans un lieu traditionnel, est 100 fois plus lumineux (nous nous comprenons j’espère) que l’hostie que vous consacrez à l’église du commun des mortels, sous le couvert de l’os d’un Saint venu d’ailleurs. Or je parie que vous-même  ignorez  tous les mystères qui s’y déroulent. Nos mystères, cher M. l’abbé, d’éminents anthropologues occidentaux sont aujourd’hui déterminés à en percer le secret. Oui, mon Père, vos maîtres, cherchent encore à comprendre ce qui est caché dans nos us et coutumes, tels que nous les vivons depuis la nuit des temps. Ce secret, disent-ils, qui font de nous des êtres exceptionnels, qu’on n’a pas pu aliéner. Et je me réjouis de ce qu’ils n’y parviendront jamais, tant qu’ils auront des gens tels que vous pour les servir.

Toujours en tant que Archevêque de gâteaux, ce doux ‘’poum’sèh’’ qui vous a nourri dès l’enfance, selon la volonté des ancêtres, je sais qu’il  faut jusqu’à 15 voyages comme pèlerin à la grotte de Massabiel à Lourdes et consorts, pour bénéficier de la grâce d’un simple passage à la grotte de Fovù à Baham. Je vous la recommande vivement d’ailleurs, car les vrais occidentaux l’ont compris, et ils viennent de temps en temps s’y ressourcer. Sans tambours ni trompette ! Dépouillez-vous de vos complexes de nègre spirituellement colonisé, allez-y faire un tour, et vous m’en direz des nouvelles.

C’est cela que nous devons enseigner aujourd’hui à nos enfants et aux générations futures. Je suis allé à l’école du blanc et je suis reconnaissant d’avoir puisé à bonne source. J’ai maitrisé un pan de leur mystère, que je mets humblement à la disposition des miens. Comme dirait Cheik Anta Diop, j’ai appris avec eux, « à lier le bois au bois », sur le plan spirituel s’entend. J’ai ainsi pu réaliser que malgré tout mon savoir, je ne serai jamais blanc. Je suis africain, Bamiléké et Archevêque des gâteaux, de notre adorable ‘’poum’sèh’’ qui a fortifié nos premiers pas ; et en même temps serviteur du Verbe conscient, Ministre de la réconciliation et des prodiges. Et à ce titre, ce que nous disons ici est incontournable : un peuple qui veut se développer véritablement ne peut que d’abord s’appuyer sur sa propre tradition. Les japonais, chinois, coréens, indiens l’ont compris. Même les récentes cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques nous ont révélé que les anglais ont fondé leur développement sur leurs traditions. Lesquelles ils ont « cuisinées » avec le christianisme, pour avoir l’Anglicanisme.

Cher petit Père André Marie, l’ivresse du lait ne doit pas vous faire perdre la raison. Je sais que vous avez fait allégeance en signant le vœu d’obéissance et de soumission aveugle à vos supérieurs et à leur successeurs ; lesquels je tutoie, lesquels qui me respectent. Ces supérieurs auxquels vous avez l’obligation de baiser l’anneau épiscopale. Respectez votre serment pour protéger votre tapioca. Mais d’aventure, si vous ressentez le besoin d’être vous-même, d’être autre chose qu’un pantin aux mains et au service des Blancs, je serais là pour vous. Peut être que mes conseils vous aideront à devenir Archévêque comme moi, à ma manière : vous serez alors plus fort, et regarderez vos anciens maitres dans les yeux. En attendant, je vous recommande de lire très attentivement mes autres articles sur l’Eglise et la tradition dans le site www.l’ouestrépublicain.com. Ou dans le groupe « Religion et Traditions Africaines pour le Développement », sur Facebook. Vous y trouverez matière à vous édifier d’avantage, et qui sait, à vous affranchir de la servitude mentale.

L’Eglise chrétienne a tout intérêt d’aller le plus loin possible dans sa timide et sa pseudo-inculturation tel que présentée et pratiquée  jusqu’ici.  Sans quoi, il faudra prévoir sa chute libre, surtout avec des bergers morveux et mercenaires qui prêchent la haine, la division et le tribalisme contre d’autres régions.

Révérend Abbé KENGNE André Marie, retenez ceci l’église Gallicane est l’église de Rome. Le gallicanisme est la seule religion proche de nos ancêtres. Elle n’exclue personne pour des raisons supposées de polygamie ou toute autre considération. Le gallicanisme est l’église de la tolérance et du bon sens, de l’équilibre et du pardon. Cette église, autre fois avant la révolution française, faisait allégeance au roi de la Gaule ou des Francs, lequel était d’office membre de ce clergé là. Et être roi en France et en Afrique voudrait dire qu’on est d’abord traditionniste avant d’être moderniste. D’où la nécessité du culte des ancêtres et l’offrande de gâteaux traditionnels fait à base du maïs et de l’huile rouge. Le ‘’poum’sèh’’ donc !

Et si vous ne le comprenez pas, alors vous êtes un ‘’ tsè poum’sèh’’ : tête de gâteau de maïs !

Afrique Africaine Jesus Dieu Bamiléké Chrétien Ancêtre Ancestralité Christianisme

Commentaires (2)

1. KOM Bernard (site web) 06/10/2012

Plutôt que d'écrire "Je suis prêtre au Diocèse de Bafoussam", pouvez-vous publier à découvert tout simplement, partant du principe que Dieu agit à la lumière?

D'autre part,exiger 32 messes votives des anges et 15 pèlerinage à la grotte de Massabiel à Lourdes, est-ce vraiment de Dieu? Combien d' Africains y sont-il vraiment parvenues à ce jour?
Courage pour toutes ces recherches spirituelles, M l'Archevêque.

2. Steelers Jerseys Shop (site web) 10/10/2012

zlynewyyurl1010 Maybe it was just the Steelers Jerseys Shop to learn well proportioned balance Nike Steelers Jerseys between luck and skill. The properties of the game seem to offer something

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×