PRESIDENTIELLES 2011: AU NOM DE LA PAIX

 

Présidentielles Camerounaises 2011 : Au nom de la paix.

                       Par le PEA48

Les élections présidentielles camerounaises tant attendues auront finalement lieu dans quelques jours.

 

 

A cet effet, et toujours dans l’intérêt supérieur de la paix nationale , le Parti de l’Esprit d’Avril 48 (PEA48) tient à faire les mises aux points suivantes :

i) Au décès du feu Président Gabonais OMAR BONGO le 08 juin 2009, il revenait aux services de communications gabonais d’en faire annonce officielle, mais les médias étrangers, au nom de la primeur de l’information, avaient choisi d’anticiper, avec les perturbations diplomatiques que cela avait crée.

 

ii) En Côte d’ivoire, l’une des raisons du conflit post électoral de 2011 était la frénésie avec laquelle certains médias étrangers ont publié les tendances dès le lendemain du scrutin, attitude qui laissait même croire à de la manipulation.

 

         Compte tenu de tout cela, le PEA48 recommande ceci :

 

a)  Les médias nationaux et particulièrement étrangers sont par ici invités à la grande retenue en ce qui concerne le harcèlement des voies autorisées à délivrer éventuellement les tendances des présidentielles camerounaises.

 

b)  Ils doivent de ce fait, s’abstenir de provoquer des tensions en spéculant sur les tendances dès le soir du 09 octobre. Pourquoi ? Si la machine électorale américaine a eu le triste record démocratique de dépouiller un scrutin en trente six (36) jours en 2002, laissons que ELECAM ait débordé la limite de trente sept (37) jours, pour s’en plaindre et lui formuler des exigences de résultats. Que ELECAM se donne calmement du temps.

 

c)   Tout candidat malheureux à ces élections présidentielles, même s’il en voulait au vainqueur désigné, devrait préserver son patriotisme, en se gardant de jouer le jeu de quelques médias que ce soit, des médias parfois simplement avides de déclarations fracassantes et belliqueuses.

 

Le Cameroun a su braver la paix au lendemain du scrutin présidentiel de 1992, grâce à l’esprit pacifique de certains de ses leaders politiques. Et il peut le réitérer.

 

L’amour de l’Etat doit demeurer au-delà d’un désaccord avec le chef de l’Etat.

 

Enfin, nous, militants du PEA48 et notre Président National, Son Excellence Jean Marc NGOSS souhaitons une fin de campagne et  un vote pacifique à tous les Camerounais, dans le respect de tous et de chacun.

 

 

UN SOULEVEMENT, ON SAIT QUAND IL COMMENCE ET JAMAIS QUAND IL FINIRA.

 

L’ABSENCE DE SOULEVEMENT N’EST PAS UNE LACHETE, MAIS DE LA SAGESSE.

 

                          

 

VIVE LE CAMEROUN, VIVE L’AFRIQUE

 

                            MERCI.

 

Le S.G. National

KOM Bernard, 00 237 99 87 74 59

Retenue Sagesse Lacheté Soulèvement Candidat Etat Chef de l'Etat Conflit Côte d'ivoire Gabon Primeur Information politique Elections vote Médias Etrangers Cameroun Scrutin Paix

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×