PHILOSOPHIE ET TECHNOSCIENCE

JOURNEE INTERNATIONALE DE PHILOSOPHIE 2011

AU LYCEE JOSS DE DOUALA

THEME : PHILOSOPHIE ET TECHNOSCIENCE

RAPPORT D’INTERVENTION DE

M  KOM BERNARD

ENSEIGNANT DE MATHEMATIQUES

CHERCHEUR  INDEPENDANT     

                                                                                             Novembre 2011

         Les approches possibles d’analyse du thème de la journée sont visiblement multiples, et partant, cette diversité appelle ainsi à l’adoption d’une démarche de confrontation d’idées, afin d’en tirer tout le meilleur.

       

        Dans cet esprit d’une nécessaire collaboration intellectuelle, le regard suivant entend, dans un premier temps, proposer une possible définition de la technoscience, quitte ensuite à faire une certaine appréciation de son impact dans le quotidien de l’homme.

        “Technoscience“ apparaît être un alliage des mots “Technique“ et “Science“ d’une part, ou aussi des mots “Technologie“ et “Science“, d’autre part.

Ainsi, une approche de définition de la technoscience serait tributaire des définitions préalables des concepts que sont la Science, la Technique et la Technologie.

Le mot “science“ provient du latin “scientia“ qui signifie “connaissance“. Selon le dictionnaire le Robert, la science est « Ce que l’on sait pour l’avoir appris, ce que l’on tient pour vrai au sens large. C’est l’ensemble des connaissances, d’études d’une valeur universelle, caractérisées par un objet (domaine) et une méthode déterminée, et fondées sur des relations objectives et vérifiables. »

La Technique, quant à elle, peut être entendue comme l’ensemble de procédés pratiques et mathématiquement normés qui permettent de créer, de fabriquer ou de construire des objets utiles au progrès de l’homme

Pour ce qui est de la Technologie, l’on peut l’appréhender au comme la Technique dans son stade le plus évolué actuel. A la différence de la Technique, la Technologie suppose une forte implication de l’électronique et un raffinement toujours plus accru dans les productions (meilleure qualité de textes, d’images, de sons, de vidéos, meilleures capacités de stockages, meilleures vitesses, meilleures fonctionnalités, etc.) diverses.

        Enfin, suite au rappel des définitions précédentes, l’on peut penser que la Technoscience sous-entend l’ensemble des connaissances universelles théoriques et pratiques tirées de l’observation de la nature environnante, par la recherche, la quantification, le mesurage, l’expérimentation, et autres méthodes d’analyses, et dont l’objectif fondamental est le souci de l’amélioration de la condition humaine.

          Etant donc vu comme telle, quel impact la Technoscience a-t-elle sur le quotidien de l’homme ?

Parce que la Technoscience atteint plus ou moins bien son but majeur, l’homme peut plus facilement :

- communiquer à l’autre bout du monde,

- étudier plus facilement sur place ou à distance,

- Faire du commerce international,

- Faire de la télémédecine,

- avoir une meilleure qualité de son, d’image, de vidéo, grâce à l’Internet, pour ne citer que ces exemples. Par ailleurs, on a

- des véhicules plus intelligents et moins polluants,

- des méthodes de gestion toujours plus raffinées,

- l’espoir d’aller un jour passer des vacances dans l’espace intersidéral, etc.

        Même si ce dernier tableau est bien loin d’être exhaustif, pour ce qui est des prouesses technoscientifiques de notre époques, il convient, raison oblige, de relever parallèlement que dame Technoscience a ses abus, du fait de données telles que l’erreur ou la faute humaine, l’esprit pervers, le nationalisme scientifique, ou encore le capitalisme humain et autres. 

        Ainsi, la Technoscience est impliquée à divers degrés dans les maux sociaux suivants :

- La déforestation,

- La disparition des espèces animales et végétales,

- La destruction de la couche d’ozone et ses multiples conséquences,

- Les maladies professionnelles,

- Les intoxications médicamenteuses et certaines contaminations,

- L’existence de virus informatiques et par ricochet le piratage informatique,

- La délinquance juvénile, etc.

        Voilà l’essentiel d’une vision des choses, que le thème a suscité.  L’on peut en déduire que l’homme devrait logiquement prendre peut-être la science et le monde des deux côtés, c'est-à-dire en tenant compte de l’ambivalence bien - mal  qui semble définitivement inhérente à tout création humaine.

        Si l’ancienne technique de chasse de l’homme primitif, comme la prochaine merveille technologique de notre époque, comporte cette dualité, cela amène à s’interroger sur le sens du mot progrès, progrès scientifique.

        La Technoscience est-elle véritablement un facteur de progrès, et d’orgueil, si à la fin elle fait quasiment autant de bien que de mal ? Et si le scientisme était plutôt, donc, une imagination limitée qui doit céder place à une vision qui comprenne que le monde change simplement et qu’il n’évolue pas réellement ?

 

 

Philosophie Science Homme technique Technologie Progrès Technoscience Humaine Virus Ozone Piratage nature journée Internationale Edition

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×