IL NE FAUT PAS MOURIR POUR LE FOOTBALL

" IL NE FAUT PAS MOURIR POUR LE FOOTBAL". C'est la déclaration spontanée qu'un citoyen Camerounais a fait cet après-midi du 06 juin 2011 vers 17h30mn devant l'unique kiosque à journeaux du carrefour dit "ELF" à Douala, sur l'axe lourd Douala-Yaoundé. Ce dernier, comme d'autres encore, réagissait ainsi face aux nombreux titres annonçant des morts survenus au terme de la "défaite"  de 0-0 des Lions Indomptables face aux Lions de la TERANGA, samedi le 04 juin au stade AHMADOU AHIDJO de Yaoundé.

        

          De même, l'on pourrait dire " IL NE FAUDRA PAS MOURIR POUR LA DEMOCRATIE " ( si l'on récupère politiquement cette réflexion) en cette veille des élections présidentielles d'octobre 2011 prochain au Cameroun. En fait, nul ne l'ignore, la démocratie va désormais avec son lot de morts, sur le continent comme ailleurs, et il serait pratiquement inconséquent que cela continue.

          Voilà l'appel que nous, militants du Parti de l'Esprit d'Avril 48(PEA48), et notre Président National, Son Excellence Jean Marc NGOSS, tenons à cette occasion du match Cameroun-Sénégal, à lancer à l'endroit des populations camerounaises.

 

Fait à Douala le 06 juin 2011

Le Secrétaire National

KOM Bernard

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site