DE LA MENACE BOKO HARAM

PARTI PANAFRICAIN DU PEUPLE (P.P.P.)

Décision N° : En création, Siège social : Douala, B.P. 3583 Douala Cameroun, Tel : 00 237 73 41 91 94 / 99 87 74 59 Email : ……………..  Page facebook :………………….  Site web :………………..

 

 

ANALYSE POLITIQUE : DE LA MENACE BOKO HARAM

                           

            Des facteurs d’insécurité qui menacent actuellement le Cameroun et d’autres pays de la sous-région, il y a au premier plan le cas BOKO HARAM, la secte islamiste basée au Nigéria.

            En ce qui concerne ce mouvement armée spécifique, l’on peut faire quelques observations :                                                                                                                                                  

                                                                                                                                                 -  Ce groupe, malgré que cela ne soit qu’un groupuscule aux yeux de certains observateurs,  est d’une grande capacité de nuisance, et terrorise même l’armée régulière locale.

-          -   Pour proférer des menaces à l’égard de Washington,  défier l’opinion internationale qu’il qualifie de ‘’bande d’imbéciles’’,  ou encore enlever  et détenir mystérieusement  deux  cents soixante  seize (276) personnes, il faut avoir les moyens de sa politique.

-          -  Suite à la délivrance d’un certain MUSTAPHA UMAR, alors membre de la secte,  par le ‘’Prophète’’ T.B. JOSHUA sur Emmanuel TV en Avril 2014 dernier, l’on a compris que ces combattants sont chacun plutôt d’une valeur mystique redoutable, et ne sont donc pas des soldats ordinaires.

-          -  Voici plus amplement, ce que T.B. JOSHUA a dit concernant BOKO HARAM, dimanche le 11 mai 2014 sur sa chaîne de télévision susmentionnée.

Libre à chacun d’y croire ou pas. Mais qui dirait mieux ?

«  Le Nigeria a crée les parties politiques, puis ceux-ci ont crée les militants et BOKO HARAM. La classe politique nigériane doit cesser toutes divisions, toutes activités séparées actuellement, pour parler uniquement du nom Nigéria.

Vous avez trouvé le Nigeria et vous laisserez le Nigeria. Il est temps de redéfinir la Conférence Nationale. Le Nigeria est plus grand que Jonathan (du prénom de l’actuel Président Nigérian). La Nation est plus grande que chaque citoyen. Chaque citoyen doit protéger le nom de son pays. Ne jamais mépriser le nom de son pays pour de l’argent. Ne soyez jamais ennemi de votre pays. Ne jamais  tenir des propos pour salir l’image de son pays.

<< Aucune élection n’est possible au Nigeria à l’heure actuelle. Faisons urgemment ce que je dis là, en ce moment, sinon, je ne ‘’vois’’ rien en 2015 dans notre pays. C’est la division entre les classes politiques qui a engendrée BOKO HARAM. Nous sommes UN, discutons en tant que Nigérians.

           

<<Pas de campagnes politiques maintenant, sinon vous  entendrez  les morts de beaucoup de grands hommes politiques du pays (Sénateurs, Députés, Ministres, etc.), victimes de BOKO HARAM. Si les activités de la secte  avaient été orientées vers les leaders politiques, ils y auraient déjà cherchés  des solutions. »

Décrivant les activités de BOKO HARAM, l’Homme, imperturbable a poursuivi en disant :

« Ces gens-là consultent les esprits mauvais avant toute attaque armée. Quatre - vingt - dix pour cent (90%) d’entre eux  ne sont pas militairement formés. Leurs principales armes, ce n’est pas les fusils et les bombes de toutes sortes, mais plutôt les esprits mauvais. Si ces esprits ne donnent pas l’ordre, ils n’attaquent pas. Nous devons combattre ces esprits et non nos voisins. Ils ont des espions partout. »

Parlant de la conduite des populations face à ces assauts de la secte, il a dit : « Les réactions des populations déterminent l’issue de leurs opérations.  La peur et la panique des populations favorisent la réussite de leurs attaques. Et là, je m’adresse au monde entier. Si BOKO HARAM vous annonçait son arrivée, répondez  leur  sans crainte, ‘’on vous attend et on espère que vous êtes sérieux ’’. Nos soldats loyalistes ont plus que jamais besoin de l’assistance de Dieu en ce moment. » 

Et, s’adressant  à ses disciples de  la Synagogue  Eglise de toutes les Nations (SCOAN, en anglais), il a argué que :

« Si l’on vous disait que votre maison va être bombardée, répondez qu’il ne s’agit pas de la votre, puis fermez vos yeux et dormez paisiblement. Citez-moi comme Prophète, sans aucune gêne.»

En définitive, voilà une analyse  peu orthodoxe  peut-être, qui  mêle vision politique et vision prophétique. C’est simplement un souci de pragmatisme dans la résolution de quelques questions nationales urgentes.

Les propos précédemment évoqués de T.B. JOSHUA sont en permanence rediffusés sur Emmanuel Tv, pour ceux qui  voudraient en avoir le cœur net.

Il  ressort par ailleurs des dires de l’Homme, une incrimination insistante et implicite de la démocratie ou de la démocratie pluraliste, qui s’apparenterait alors plutôt à la ‘’ DEMONCRATIE ’’. C’est une appréhension des choses qui, par une voix autorisée,  encourage la critique  de la démocratie en elle-même, ou alors sa nécessité douteuse pour l’Afrique.

Probablement que le Cameroun et tous les autres pays menacés devraient en tirer les leçons qui  s’imposent, et envoyer des émissaires auprès de T.B. JOSHUA, dans le souci d’une mise en place d’une stratégie commune et bien huilée de lutte contre la secte. C’est peu concevable pour certains, ce n’est pas politiquement correct pour d’autres  conservateurs, mais l’heure n’est  bien sûr pas à  l’orgueil moderniste classique. Il s’agit de prendre le taureau par les cornes, et toutes les solutions méritent d’être examinées.

A présent qu’un sommet franco-africain démarre demain à Paris sur la question BOKO HARAM, il y a lieu de se demander si les pays africains participants n’auraient pas plutôt laissés la solution derrière eux.  Le problème semble avoir plus besoin d’une solution spirituelle que celle rationnelle qui pourrait provenir du conclave de Paris. Bonnes discussions à tous. Merci.

 

Fait à Douala le 16 Mai 2014

Le Fondateur

KOM Bernard

 

 

Menace sécurité Nigeria Boko Haram Attaques Bombes Bombardement

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×