CRISE IVOIRIENNE: AUTRE PROPOSITION DE SOLUTION

Le mois de mars 2011 tire vers sa fin, au moment ou la crise de Cote d’voire connaît plutôt malheureusement un regain de virulence, notamment avec la triple offensive lancée par les forces républicaines (La nouvelle appellation que se sont données les forces nouvelles) de Côte d’ivoire (F.R.C.I) pro-OUATTARA , contre le camp GBAGBO. Pendant que les pro-GBAGBO réclament un cessez-le-feu, le camp adverse estime non seulement qu’il s’agit d’une manœuvre de diversion, mais aussi que toutes les voies de recours à une solution diplomatique sont désormais épuisées.

 

Voila donc le triste panorama qui bien évidemment n’augure pas, pour l’instant, des lendemains meilleurs au pays des Magic system, et qui devrait par le même temps inciter davantage les bonnes volontés à rechercher urgemment des possibilités de solutions pacifiques.

Oui, des solutions pacifiques, qui arrangent plus ou moins les deux partis, il doit certainement en exister, même si cela demanderait des analyses et des discussions approfondies. C’est fort de cette conviction, et du souci de la pacification de la Côte d’ivoire, que la Centrale Panafricaine C.P.R.S. s’est investie à nouveau ce 30 mars, dans la quête d’une deuxième proposition de solution à la crise.

C’est ainsi que, conformément à sa ligne idéologique dont la démarche consiste à mettre de manière effective la recherche scientifique au service du développement africain, la CPRS a cru bon de lancer un forum spécial avec les élèves de Terminale C (Mathématiques-Physiques) du lycée JOSS de Douala, promotion 2010/2011 sur la problématique du conflit post-électoral de Côte d’ivoire.

Ce débat contradictoire orienté vers la recherche d’une solution même approchée, et qui a duré une vingtaine de minutes, a donné l’occasion d’explorer différentes facettes du problème : Que ce soit, l’origine du conflit, le rapprochement avec l’actuel conflit libyen, les intérêts des puissances étrangères, le rôle joué par la communauté internationale, l’attitude de la CDEAO, l’attachement de Laurent GBAGBO au pouvoir, le lancement de l’offensive militaire républicaine, la souveraineté de la cours constitutionnelle ivoirienne, l’autorité de la CEI ou celle de l’Union Africaine(U.A.), et autres, toutes ces notions ont plus ou moins été brassées, dans la liberté et l’objectivité. De cette brève assemblée scientifique ont été issues les conclusions majeures suivantes :

UNE APPROCHE DE SOLUTION AU CONFLIT

Malgré la rage de vaincre qui anime actuellement les F.R.C.I., il demeure vrai qu’une autre proposition de solution négociée ne sera jamais de trop ou tardive. C’est pour cela que nous pensons qu’on peut :

i)Faire de la Côte d’ivoire actuelle une fédération de deux Etats : L’un ayant pour capitale Abidjan et dirigé par Laurent GBAGBO, et l’autre basé à BOUAKE, avec pour Gouverneur Alassane OUATTARA. Dans ces conditions, chacun des deux leaders perdrait une partie de la souveraineté totale qu’il réclame.

ii) Mettre la Côte d’ivoire sous tutelle de L’U.A., pendant cette période fédérale pouvant durer deux ans.

iii) Au terme de cette période de deux ans, organiser de nouvelles élections présidentielles au cours desquelles seuls les députés à l’Assemblée Nationale de Côte d’ivoire seraient amenés à voter entre GBAGBO et OUATTARA, exclusivement. Des présidentielles de ce type seraient naturellement moins coûteuses et plus facilement contrôlables.

DES INTERVENTIONS DE L’ONU

A l’occasion de la crise ivoirienne, le rôle de L’ONUCI (et les puissances étrangères) a été très controversés selon de nombreuses observations. De même, en prenant l’exemple de la crise libyenne actuelle, l’on a vu l’OTAN précéder les décisions du conseil de sécurité, ignorer l’autorité continentale de l’U.A. (raison pour laquelle Jean PING, le président de la commission de l’U.A. n’a pas voulu assister à la conférence de Londres sur le problème libyen), pour frapper militairement les troupes du Colonel KHADAFI.

Afin de crédibiliser à nouveau l’ONU, il convient que dorénavant les modalités d’intervention en zones de conflits soient mieux définies, à savoir, par exemple :

i)L’ONU ne devrait pas fournir des armes à une factions rivale, ni officiellement, ni officieusement.

ii) l’ONU a pour devoir majeur en cas de conflit dans un état, d’amener obligatoirement les parties belligérantes à une table des négociations.

iii)L’ONU ne doit pas intervenir dans un continent, de quelques manières que ce soit, sans discussions préalables avec l’autorité continentale suprême, dont l’U.A., pour ce qui est de l’Afrique.

iv) Il convient aussi, toujours dans le souci de la recherche d’une meilleure paix mondiale, que les Etats Occidentaux viennent progressivement à élever leur conscience spirituelle vis-à-vis de la protection de l’Homme et de la nature, loin de leur traditionnel goût aiguisé des ressources minières des sous-sols, lequel goût est à l’origine de nombreuses guerres dans le monde.

Voilà la quintessence d’un débat dont l’objectif était celui d’apporter un essai de solution à la crise ivoirienne. Aux observateurs d’en porter jugement, ou d’en tirer des leçons. Si cet échange avait duré une heure, deux heures, ou plus, la proposition en aurait certainement pu être améliorée. Rien n’empêche ainsi que de tels forums soient organisés partout ou besoin sera. La paix a besoin d’une chance, sur le continent comme ailleurs.

Plus les hommes discutent sincèrement et objectivement, plus Dieu les rapproche de la solution qu’ils recherchent. Bonne chance à la Côte d’ivoire.

 

 

 

Commentaires (3)

1. NFL Nike Jerseys (site web) 11/08/2012

Customized nfl jerseys
nike nfl jerseys
.HSYkuo811

2. Cheap Custom Nike Jerseys 13/08/2012

ZYB20120813 ''It's a challenge just to Cheap Custom Nike Jerseys come out here and perform and play and Custom NFL Jerseys be a quality asset to nike nfl jerseys 2012 the team,'' he said.

3. nfl jerseys 2012 01/09/2012

GYYksa901nfl jerseys 2012Hundreds of volunteers dressed in period

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site