Dieu

Comment créer une association aujourd'hui.

              Comment créer une association aujourd'hui.

Par KOM Bernard, Douala, Cameroun

Le 12 février 2014

        Voilà une réflexion qui peut quelque peu tourmenter certains lecteurs. En fait, est-ce à redire, une telle chose, surtout lorsque l'on sait qu'avec l'avènement des démocraties et les toilettages  des textes, tout est aujourd'hui juridiquement mis en œuvre pour parvenir à une telle fin.

            Mais, pourquoi alors susciter une telle problématique? En fait, ce n'est plus un secret pour personne que de savoir que l'une des plus grandes maladies de notre monde actuel c'est bien sa spiritualité hautement perverse et satanique. En termes plus simples, le monde dans lequel nous vivons maintenant est très dominé jusque-là par la sorcellerie, et c’est perceptible.

Lire la suite

C'est satan qui avance, paradoxalement

Par KOM Bernard         

          Le monde actuel va de plus en plus mal, et ce n'est un secret pour personne. Que ce soit sur le plan culturel, mental, moral ou spirituel, par exemple, une décrépitude certaine est observable. Au Cameroun, comme dans d'autres pays, il existe des faits quotidiens concrets qui permettraient de soutenir plus ou moins solidement la précédente assertion.

          Déjà depuis 1999, des élèves filles du lycée de SANTCHOU (Ouest Cameroun) inauguraient la longue série des TRANSES ou HYSTÉRIES collectives qu'on a connu et qu'on continue de connaître de nos jours, avec la banalisation désormais y afférente.(Voir dans la rubrique "spiritualité" du site web: www.panafrique.e-monsite.com)  Malgré toutes les sortes de tentatives de blanchiments évoquées dans certains médias à cet égard, il s'agit bien d'une nouvelle création du malin pour absorber l'énergie de la jeunesse.

Lire la suite

L'ANCESTRALITE AFRICAINE EST PLUS PUISSANTE QUE LE CHRISTIANISME

Monsieur l’Abbé : Pour atteindre Dieu, les pratiques ancestrales africaines sont plus efficaces que celles du christianisme, car plus simples et plus rapides! »: Mgr Jean Pierre Youdjeu

Envoyer Imprimer PDF

 Cher Monsieur l’Abbé, réagissant à ma « Lettre ouverte aux chrétiens Bamiléké », dont la question de fond reposait sur le tribalisme d’un confrère du Sacré Collège des Evêques du Monde, contre toute une région à laquelle j’appartiens en tant que Bamiléké, vous vous êtes résolu d’occulter la vraie question pour vous attaquer à la religion de nos ancêtres et à moi-même. Voici votre réaction : « Mon cher soi-disant archevêque des gâteaux, on ne commande pas la foi des personnes. Une simple culture aurait suffit pour vous le faire comprendre. Si tu aimes la religion de tes parents pourquoi es-tu donc gallican ou bien c'est une religion des bamiléké. C'est triste que vous aussi vous ne dépassez pas le bout de votre nez. Ps Je suis prêtre du diocèse de Bafoussam et je ne tolère ce type de propos ni de mon évêque, ni de personne, à moindre raison de vous. »

Lire la suite

Tout Chrétien Bamiléké devrait offrir une poule à Créateur

 

          De manière générale, la venue d’un nouveau né dans la famille des peuples Bamilékés est un moment de joie et de réjouissance. Et à cet effet, plusieurs rites sont observés afin de permettre à l’enfant de grandir en intelligence, en sagesse, en puissance et en stature afin de mieux accomplir sa destinée dans notre bas monde. Pour tout enfant bamiléké pure souche vivant ou non au Cameroun, ou tout enfant de père Bamiléké et de mère étrangère qui est né ici, et même ceux qui vivent en Extrême Orient à l’autre bout du monde, un morceau du cordon ombilical doit retourner obligatoirement au village de son père comme pour signifier qu’il appartient bien à la terre et aux racines de ces ancêtres. Bref c’est une marque d’attachement et de reconnaissance. D’où le rite d’enterrement du bout du cordon ombilical. Si le bébé est présent, la doyenne d’âge parmi les femmes du lignage lui fait des onctions avec une herbe sacrée triturée avec un peu d’eau, d’huile et de la terre sur la poitrine et sur les lèvres. Le reste est déposé soit au chevet du lit ou du berceau du nouveau né. Si l’enfant est à l’étranger, comme c’est le cas de ces nombreux enfants nés à Pékin, à Moscou, Paris, Londres, Washington, etc. Le mélange de cette herbe sacrée est retourné au nouveau né pour les onctions diverses et les attouchements nécessaires. Le rite du cordon ombilical : premier baptême de l’enfant Le Cordon enterré insère et intègre l’enfant au cœur de l’univers, et c’est ainsi ici pour signifier qu’on est poussière et qu’on retournera poussière.

Lire la suite

COMMENT COMBATTRE LA SORCELLERIE

         

          Les personnes qui s'intéressent, même légèrement, à la santé morale et spirituelle de la société actuelle, ont certainement déjà eu l'occasion de diagnostiquer que le monde s'engouffre de plus en plus dans l'ère de la perversion et de la sorcellerie. De nos jours, la percée continue du satanisme ne fait plus l'ombre d'un doute. La ténèbre serait entrain de recouvrir l'humanité actuelle, afin d'engloutir les quelques derniers innocents qui existent encore sur la terre. Qu'il est devenu difficile pour le juste de vivre en ce bas monde!

         

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×