Africaines

CRANE HUMAIN, PUCE ELECTRONIQUE

          Le crâne humain est comme une puce électronique pour communiquer avec les entités supérieures
par Histoire, Croyances et Traditions Bamiléké & Bamoun, dimanche 23 octobre 2011, 09:21 ·

Monseigneur Jean Pierre Youdjeu, Tau Abraksas, Archevêque de l’Eglise catholique Gallicane Apostolique de Bafoussam :

Grand exorciste, spécialiste des études mystiques, ce métropolite de l’une des branches de l’église catholique, a fait des recherches sur l’église occidentale et les traditions bamiléké dont il est tributaire et dépositaire. Nous inaugurons avec cet iconoclaste, une série qui, au travers de certains sujets d’intérêt culturel, éclairera nos lecteurs sur la signifiance des pratiques coutumières et traditionnelles ancestrales de l’Ouest Cameroun.


Monseigneur, on reproche aux Bamiléké de s’intéresser aux crânes dans certains rites, ce que certains appellent crânologie. Ces pratiques sont-elles incompatibles avec la foi chrétienne ?

Nous pensons d’emblée que Dieu n’a pas interdit la crânologie (Confère le livre de la Genèse chap.50, 25), tout de même que Jésus n’est pas venu abolir l’ancienne loi mais plutôt la reformer (confère Matt. 5, 17).. La crânologie est un pan du vaste patrimoine culturel et traditionnel Bamiléké. Or nous pensons que nous ne pourrons pas mieux expliquer notre point de vue si nous ne faisons pas allusion à d’autres aspects de cette tradition et culture qui ont une relation directe et intime avec la crânologie.

Lire la suite

AFIN DE MIEUX DIFFUSER LE GHOMA'LA

     S'il y a des besoins culturels quotidiens vis - à - vis desquels l'unanimité est plus ou moins faite, on peut citer entre autres, la nécessité de préserver nos langues nationales. Bien généralement, l'on ressent souvent l’envie de voir ces langues s'ériger au rang de langues véhiculaires, au même titre que le Français, l'Anglais, l'Allemand, etc.

      Mais seulement cet objectif n'est pas toujours atteint, pour le GHOMA'LA comme pour d'autres langues africaines, et ce pour diverses raisons, parmi lesquelles l'incapacité et l'indisponibilité des postulants à revenir étudier l'écriture phonétique avant de pouvoir écrire la langue nationale.

 

  

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×