DE LA CREATION DE L'OLYMPIADE DES INCOLLABLES(ODI)

 

PROCES- VERBAL DE LA CREATION

                       DE                                                                                                 

L’OLYMPIADE DES INCOLLABLES (O.D.I.)                                                                        

‘’Le Concours Des Personnes Cultivées’’

Par KOM Bernard

Saisie : Mai 2011

I-      DE LA CREATION  DE L’O.D.I:    

L’olympiade des Incollables  est une œuvre de la Centrale Panafricaine  de Recherches Scientifiques  et culturelles (C.P.R.S.), créée par KOM Bernard. Cette initiative est concrétisée pour la première fois le Mercredi 28 Avril 2010, dans sa première édition au Lycée JOSS de Douala, en partenariat avec le Club Scientifique dudit établissement.

II-DE LA PREMIERE EDITION :

-Date : Mercredi 28 Avril 2010                                                           

-Nombre d’inscrits : 46 élèves                                                                                                                                        

 -Nivaux concernés : 3e,  2eC, PA, TleA4, Tle D, TleC

-Nombre de présents : 39 élèves

-Autres catégories de candidats : zéro

-Le jury (inscription, surveillance, correction, délibération) :

.TOGUEM Christian  2ec1  (vice président du club)

.ZANG BISSOHONG 2ec1

.NJIKI Ludovic 2ec1

.TEDONDJE Martin  2ec1

.KOM NANDJO KELLY  3eA2

-correction: les 28 et 29 Avril 2010 (harmonisation et correction effective)

-Délibération le 30 avril 2010

-Publication des résultats : lundi 03mai 2010

-Contributeurs aux questions

FOSSI TAKOUO Hermann (Tle C)

DIMOLI NLOCKA Blandine (Tle C)

NDJOTCHAP ISSARAH (Tle C)

NANGO Ludovic (Tle C)

MEMOUAFO Perrine Nadia (Tle C)

KOM TEDDY Roger (Tle C)

BOUFACK MINGUI Arsel (Tle C)

OFAKEM B. Cédric (Tle C)

MOKEM MOKEM Harold (Tle C)

DIARIOU DIALLO (Tle C)

MOUTOME EYABE (Tle C)

IBRAHIM MOHAMMED (Tle C)

YOUMBI Leonel (Tle C)

NANA TAYOU Serge Olivier (Tle C)

KOUCHA NSANGOU Estelle (Tle C)

FOTSO DEFFO Perez (Tle C)

MBOUOMBOUO ABOU  MAHAMAT (Tle C)

ADAMA BABANYA (Tle C)

NDONGLET Alexandre (Tle C)

TCHOUMKEU NSENGA Mike (Tle C)

BESSOMO ONGUENE Hubert (Tle C)

DOUANGNI AZANGUIM Franck (Tle C)

BIELEU Rostand (Tle C)

FEUKAM Sonia (Tle C)

DEGA Blondel (Tle C)

DOUALA MBELLA Marie (Tle C)

FEUKAM Celia (Tle C)

KAMGA WOKMENI Emmanuel (Tle C)

ETOUBE Ludovic (Tle C)

TCHAGOU Jonathan (1ereD)

MEWOUO NDAM Rose (Tle C)

TOGUEM Christian (2e C1)

NJIKI Valdeze (Tle C)

ZANG BISSOHONG (2e C1)

NDILOCK BANG Gilles (Tle C)

NJIKI Ludovic (2e C1)

NNAKANE J. Marbella (Tle C)

TEDONDJE Martin (2e C1)

 

-Nombre limite de candidats prévu du fait d’un manque de sponsors : 100  candidats

-Des résultats de la première édition. Pour des besoins de commodité, onze  lauréats ont été retenus et classés ainsi qu’il suit par ordre de mérite.

Rangs

Candidats

Classes

Note/100

Matricules

1er

FOSSI TAKOUO Hermann

Tle C

64/100

AB157

2e

KUITCHA TANKEU

1ere A4 ALL

50/100

AB150

3e

BOLOGO Armand Francisco

Tle A4 E2

49/100

AB125

4e

Christophe Michel SOKNING

3e A2

47,5/100

AB129

5e

TCHOKOTCHEU SIEWE Romaric

3e A2

40/100

AB134

6e

BEBE NDOUMBE

Tle D1

39,5/100

AB155

6ex

KAPTUE CHEDOM Gabrel

Tle D1

39,5/100

AB118

8

MOHAMED SERIOUS Alioum

3e A2

39/100

AB130

8ex

HAPPI Romuald

1AE2

39/100

AB130

10

NLEND Juliette

Tle AE1

38,5/100

AB151

10ex

NGANCHA Francine

TleAE2

38,5/100

AB127

La seule prime pour l’instant a été pour chaque lauréat, l’honneur et un parchemin de reconnaissance. Ils seront plus tard primés, même à rebours, si un mécène venait à se manifester.

.III-  DES OBJECTIFS DE L’O.D.I.

L’olympiade des incollables a pour objectifs majeurs :

a) D’encourager la pratique de l’intellect au quotidien

b) De  développer  l’amour du savoir en société, de façon plus générale,

b) De motiver la pluridisciplinarité dans la formation de l’être.

iv) De consacrer davantage le cognitif dans une société souvent  trop matérialiste

IV-DES MODALITES PRATIQUE DE L’O.D.I.

a) Du déroulement de concours :

              L’olympiade des incollables peut se dérouler en une phase unique ou en deux phases, dont  la présélection puis la sélection .Cela dépend donc, chaque année, de la disponibilité des questeurs en particulier, et du jury plus généralement.

b) De l’épreuve :

               Elle comporte cent (100) questions de divers domaines tels que littérature, cinéma, politique, science, art, sport, culture, économie, santé, tourisme, éducation, etc.

Les questions sont choisies  en proportions assez équilibrées. Une réponse juste vaut un point  et une réponse fausse enlève 0,5 point, et une absence de réponse enlève 0,25 point.

D’autres questions sont  à trous et exige alors une proportion de réponse venant du candidat. Ce type de question a pour rôle majeur de régler le niveau de difficulté de l’épreuve, et donc de différencier les candidats.

c) Des prix

Les seuls pour cette première édition ont été l’honneur et un parchemin par lauréat.

d) Des partenariats

Les contributions au progrès de l’olympiade des incollables (O.D.I.) sont bien sûr les bienvenues, qu’elles soient morales, intellectuelles, financières ou matérielles. Tous ensemble l’on peut davantage promouvoir une nouvelle catégorie de citoyens plus cultivés.

Dans ces partenariats, la CPRS ne fait pas l’O.D.I. une propriété exclusive. Libre cours est donné à d’autres organisations, clubs, associations etc., d’en faire exploitation pour le bien social.

L’O.D.I. n’est pas réservée aux seuls élèves, étudiants ou  professeurs. C’est un concours  ouvert à tous ceux désireux jauger leur niveau de culture générale, qu’ils soient jeunes ou vieux, femme comme homme, littéraire comme scientifique, Africain ou non, etc. Il  n’a peut être pas encore été prouvé qu’un jeune est plus cultivé qu’un vieillard ou inversement.

V- DES DIFFICULTES RENCONTREES  

a) La sensibilisation :                                                                                                                                            

Il a fallu  y procéder sans découragement pendant plusieurs mois. Malgré les affichages et les lectures de communiqués en salles de classes, les élèves ne saisissaient pas toujours l’essence de ce concept nouveau. C’est de ce fait qu’on a fait deux fois échec, pour défaut de candidats inscrits.

La patience étant une vertu, il a fallu que je fasse personnellement une campagne dans les salles de classes, le jour même du concours, ce 28 avril 2010, afin de parvenir à susciter les quarante six (46) candidats inscrits. Ce fut, on dirait, une opération démocratique de charme vers les électeurs.

Ainsi, l’innovation doit être patiente, le temps que la routine prenne conscience.

b) Le soutien matériel :                                                                                                                                                            

Pour cette première édition, tout a été financé sur fond propre par M KOM Bernard, à savoir saisie et photocopies des épreuves, élaboration des parchemins, logistique, etc.

Mais cet état de choses est simplement compréhensible, car un mécène n’est pas toujours disposé à financer un concept encore mal perçu du grand public.

L’apport des mécènes, même ultérieurement, à l’olympiade des incollables, reste envisageable. Ce sont des partenaires toujours souhaitables.                                                                   Par ailleurs, il est envisagé pour les prochaines éditions, une inscription payante de la part des candidats, dans le souci d’une évolution vers l’autofinancement.              Puisse l’O.D.I. faire des émules.

 

Fait à Douala le 22 septembre 2010

 

KOM Bernard

 

Le Fondateur

 

Commentaires (1)

1. TCHOKOTCHEU Romaric 07/06/2011

Salut je suis très heureux que le projet continue de rester en eveil

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site